• Pauline Gauer

Italie: Le mystère de la neige rose dans les Alpes



Samedi 4 juillet 2020, des chercheurs ont découvert un surprenant manteau de neige rose sur une partie du glacier Presena, à 2600 mètres d’altitude, dans les Alpes italiennes. Un phénomène étrange qui attire les scientifiques du monde entier.


Très vite, l’hypothèse de la présence d’une algue est envisagée, car ce n’est pas la première fois que l’on assiste à un phénomène similaire. En février 2020, les occupants de la station scientifique ukrainienne ‘Académicien Vernadsky’ ont découvert un voile de neige rouge tout autour de leur base. Après avoir étudié ce phénomène au microscope, ils ont pu identifier des algues microscopiques.


"Nos scientifiques les ont identifiées sous un microscope comme étant des Chlamydomonas nivalis chlamydomonas" une sous-espèce de Chlamydomonas nivalis. Il s'agit d'une micro-algue verte unicellulaire plutôt connue. On l'appelle couramment "algue des neiges" ou encore "sang des glaciers". - Ministère de l'Éducation et des Sciences d'Ukraine



Pour le phénomène dans les Alpes italiennes, les chercheurs se questionnent sur l’origine de cette algue, un sujet déjà controversé. Cette dernière serait de l’espèce Ancylonema nordenskioeldii, déjà présente au Groenland, et serait sans danger pour l’Homme et pour l’environnement.


“L’algue n’est pas dangereuse, c’est un phénomène naturel qui survient durant le printemps et l’été dans les latitudes moyennes mais également aux pôles”, a expliqué le scientifique et membre du Centre de recherche national Biagio Di Mauro.



L’algue n’est apparemment pas dangereuse, mais pour autant, elle serait une cause de la fonte des glaces. Selon une étude publiée dans Nature Communications, en 2016, ces algues roses pourraient contribuer à augmenter la fonte des glaces de 13% en Arctique en une seule année.


Sans cette algue, la glace réfléchit plus de 80% des rayons du soleil dans l’atmosphère, grâce à sa couleur blanche. Si des algues forment un voile rosâtre sur cette glace, elles contribuent à absorber la chaleur. Alors, la glace fond plus vite et cela accélère les effets du changement climatique, qui permettrait à de nouvelles algues de faire leur apparition.


Ce phénomène inquiète les scientifiques, qui tentent de trouver d’autres explications rationnelles quant à l’arrivée de ces algues en Italie.


"Nous essayons de quantifier les effets d'autres phénomènes que celui provoqué par l'Homme sur la surchauffe de la Terre. [...] Il s'agit de phénomènes naturels mais qui peuvent être liés à la présence de l'homme à ces altitudes, avec les remontées mécaniques et la randonnée". - Biagio Di Mauro, scientifique


Pauline Gauer

0 vue
  • Twitter - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle
  • YouTube - Cercle blanc
  • Instagram - Cercle blanc
  • Vimeo - Cercle blanc
  • LinkedIn - White Circle
  • SoundCloud - Cercle blanc