• Pauline Gauer

Pour Elon Musk, Neuralink permettra de streamer de la musique dans votre cerveau



Une fois de plus cette année, le canadien milliardaire Elon Musk, PDG de Tesla et de SpaceX fait parler de lui. Après avoir lancé sa capsule Crew Dragon de SpaceX dans l’espace, donné naissance à un enfant du nom de “X Æ A‑12” avec Grimes et s’être initié à la musique électronique sans succès, Elon Musk présentera en profondeur son projet Neuralink le 28 août prochain.


En effet, la première grande mise à jour de l’entreprise de nanobiologie a été annoncée sur les réseaux sociaux de manière très enthousiaste par Elon Musk. Pour rappel, l’entreprise Neuralink, lancée en 2016, est spécialisée dans la conception d’un implant permettant de relier le cerveau humain à des machines, sur le même principe que la connection en bluetooth. Pour l’instant testées sur des rats, des puces pourraient être implantées sur des humains d’ici fin 2020.


Initialement, les technologies développées par Neuralink sont à visée médicale. Elles sont destinées à soigner les maladies neurologiques, les troubles obsessionnels ainsi que les lésions cérébrales graves.


Mais selon Elon Musk, Neuralink développe déjà sa technologie plus largement. Et la nouvelle lubie du milliardaire serait de pouvoir streamer de la musique depuis un ordinateur ou un téléphone directement dans notre cerveau, via une puce implantée dans notre cerveau par neurochirurgie. Plus besoin d’écouteurs ou de casques, le son sera diffusé directement dans notre tête sans pour autant être audible de l’extérieur.


Elon Musk a partagé les avancées de Neuralink sur Twitter le 18 juillet dernier, et des internautes l’ont questionné sur la capacité des puces à jouer de la musique dans le cerveau humain. Le PDG de Tesla a répondu par un simple “Yes”, prometteur pour l’entreprise en nanobiologie.



Un autre internaute a également demandé à Elon Musk si l’implant de Neuralink sera en capacité de stimuler la libération d’hormones, afin d’améliorer nos capacités de concentration, de réduire l’anxiété ou des troubles obsessionnels du comportement. Elon Musk souhaiterait proposer son implant pour lutter contre les maladies d’Alzheimer ou de Parkinson.


Pour l’instant, Elon Musk promet un test de ces implants sur des cerveaux humains d’ici fin 2020, seulement si la “Food and Drugs Administration” donne son accord éthique pour une expérience pareille. D’ailleurs, le projet Neuralink partage le monde, entre défenseurs et détracteurs. Pour certains, l’innovation accélère et dépasse les habitudes de la société actuelle, créant des débats sur un retour en arrière plus sain et plus naturel.


Pauline Gauer

20 vues
  • Twitter - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle
  • YouTube - Cercle blanc
  • Instagram - Cercle blanc
  • Vimeo - Cercle blanc
  • LinkedIn - White Circle
  • SoundCloud - Cercle blanc