Rencontre avec Ludovic Azémar, réalisateur

En ces temps confinés, rien de mieux que de prendre des nouvelles de nos ami.e.s, qu'ils soient salariés, créateurs, artistes, entrepreneurs, activistes... C'est l'occasion de prendre le temps, d'échanger sur des sujets aussi variés que spontanés. Aujourd'hui, nous vous proposons une interview confinée, avec Ludovic Azémar, réalisateur, skateur et artiste de l'image sous des formes variées. Il a su développer une vraie identité, une âme à chacun de ses projets, et évolue librement entre les formats et les sujets. Il est un artiste discret et humble, de ceux que l'on aime mettre en avant chez Samouraï.



Salut Fludo, Comment vas-tu ? Est-ce que tu pourrais te présenter rapidement ? Haha “Fludo” :)

Écoutes, on fait aller. Ces dernières années ont été intenses en tous points !

Me présenter… Ludo, et je fais des vidéos ! On s’est connus il y a plus de 15 ans maintenant, et j’ai toujours suivi ton parcours qui est assez extraordinaire je trouve. Est-ce que tu peux tenter de résumer 15 ans de tes vadrouilles et de tes activités à nos lecteurs ?

Oh ! “extraordinaire” ? ahah merci !

J’ai passé 19 ans sur un skateboard et pratiquement autant à le filmer !

Que ce soit avec mes potes en banlieue Parisienne, ou avec pleins de pros un peu partout en Europe.

Dans toute cette longue et belle période, j’ai passé environ 7 ans sans maison, à juste voyager un peu partout pour filmer du skate.

Depuis 2 ans, je suis installé à Paris, je filme un peu moins de skate, et un peu plus de clips ou de projets perso !




Nothing Lasts Forever Short films by Ludovic Azémar




Je travaille dans la vidéo, je suis réalisateur, mais je fais aussi souvent le cadre/chef op ou monteur sur des jobs alimentaires.

Je bosse aussi depuis quelques mois pour une marque de skate ANTIZ Skateboards, pour qui j’ai fait tous les derniers films depuis 6 ans je crois… (j’ai un peu du mal avec les dates et la notion du temps), on s’occupe, avec un des riders de la marque, du team, de gérer les voyages, l’instagram de la marque, le contact avec les médias, puis les vidéos et tout ! C’est assez cool !





Où est-ce que tu en es aujourd’hui ? Sur quoi travailles-tu, enfin, en dehors du contexte actuel de confinement, qui j’imagine doit bien ralentir ton rythme… ?

J’ai pas mal de job en vidéo qui me permettent de payer le loyer, souvent en tant que cadreur/monteur. C’est souvent pour filmer des events ou des soirées, des fashion week…

Puis j’essaye de réaliser à fond de clips de musique aussi, c’est assez cool, ça me plait bien de faire ça. Ça me fait un peu penser aux vidéos de skate. Faire coller des images sur une musique.




A côté de tout ça, j’ai mes projets perso, des sortes de courts-métrages, parfois sous forme de mini-séries de vidéos, ou juste des vidéos isolées. Avec ou sans skate, mais où à chaque fois j’essaye de raconter quelque chose !

Et comme je disais avant, je bosse aussi pour cette marque de skate ANTIZ.

Pour être honnête, ce confinement me fait du bien, j’en avais un peu besoin, donc c’est top ! Mais oui le rythme est plus lent, et c’est plutôt agréable !



Toi qui connais bien le milieu du skateboard, tu dois être au courant que le skate rentre dans les disciplines Olympiques prochainement. Comment réagit le “milieu” à cette nouvelle ? Tu en penses-quoi toi ?

C’est un peu 50/50, il y a des rageux et il y a des gens à fond… je suis quand même beaucoup moins dans le “milieu du skate” qu’avant, je suis un peu détaché du truc, moi je m’en branle un peu... Je ne pense pas que je vais regarder, c’est pas du tout le genre de chose que j’aime dans le skate, la compétition et tout ça, pour moi ça va à l’inverse de ce que le skate représente pour moi. Mais si ça fait le plaisir de certains, pourquoi pas ! Tu skates toujours ?

Beaucoup moins, mais depuis que j’ai de nouveau une maison à Paris, je me suis remis à skater et à m’amuser avec mes potes, ça fait un bien fou ! Le fait d’avoir moins le skate comme un job m’a redonné envie d’en refaire. J’étais arrivé à un stade d’overdose du skate et des skateurs. Aujourd’hui ça va, j’arrive même à regarder des vidéos de skate !

Je skate pas toutes les semaines, mais quand je peux ouais!

Ça me remets des sensations de bonheur comme au début ! C’est assez fou comme cette sensation ne disparaît pas !



Je me souviens à l’époque où je faisais semblant de skater avec toi, tu tournais au fisheye, sur un Sony si je me souviens bien ? Je sais aussi que tu tournes parfois avec du vieux matos, type Super8 ? C’est quoi ton rapport au matériel en tant que réalisateur ?

C’est drôle, parce que récemment, j’ai vendu tout mon matos numérique, pour acheter une caméra 16mm ! C’est de plus en plus un plaisir que de filmer en pellicule, quand je peux le faire, ou avec de vieilles caméras.

Je shoote aussi avec des caméras hd et en fait ça dépend un peu du projet ! Je suis pas du tout fermé à un format. Je pense qu’en fonction du projet et de ce que l'on veut raconter, il faut trouver la caméra qui s’en rapprochera le mieux.

Ça m’arrive même souvent de mélanger les formats et caméras dans un même projet !



Bon, sinon, j’espère que tu vas bien pendant cette période de confinement… En vrai, tu es à Paris ? Tu es bien installé, ça va ? Que fais-tu de tes journées ? Je suis à Paris, dans mon petit studio de 20m carré, avec deux petit velux. J’suis un peu comme dans un bateau, en pleine traversé de l’Atlantique ! C’est une sorte de petit cocon chez moi, donc ouais je suis bien ! Et puis avec toutes les technologies pour communiquer aujourd’hui, c’est assez simple d'être en contact avec des gens et faire des choses ! La première semaine j’ai dormis, joué aux jeux vidéos, et pas fait grand chose d’autre, j’avais besoin de repos et de vacances… là je me remets doucement à lire, regarder des films, écrire, et avancer sur des projets qui étaient en stand by. J’essaye aussi de prendre un max de temps pour moi… et me sortir d’une certaine galère mentale !


J’ai une question purement égoïste, je cherchais il y a quelques jours à me remater de vieilles vidéos de skate qu’on regardait ensemble il y a 15 ans… Le truc, c’est que je ne me souviens plus de beaucoup de titres de K7, à part Sorry Flip, Really Sorry qui restent bien imprimées dans mon crâne… Tu aurais des films de skate à me/nous recommander ?

A l’ancienne ? Il y a la vidéo “THE END” de Birdhouse, la vidéo “WAY OUT EAST” de Stereo, y en a tellement c’est dur… je me souviens aussi de la vidéo Cliché “BON APPÉTIT”, la Transworld “FIRST LOVE” et tellement d’autres !





Plus largement que les films de Skate, qu’est-ce qui te plaît en ce moment en terme de films, ou d’arts au sens large ? Quelques pépites à nous partager ? Hum, dur à dire, aujourd’hui je regarde pleins de choses différentes sur internet. Je retiens pas vraiment de qui c’est, ou d’où ça provient. J’me fais un peu absorber par la masse d’images produites et diffusés aujourd’hui… tout en restant assez distant à tout ça, et en continuant de faire mes propres trucs… Pas vraiment de pépites, les pépites durs quelques jours et de nouvelles prennent le dessus ! Qu’est-ce qu’on peut te souhaiter pour la suite de tes projets ?

Que ça continue, avec tout un lot de surprises, toutes différentes les unes des autres !


Merci Lud’ pour ton temps, On reviendra prendre de tes nouvelles régulièrement, pour suivre tes projets, si ça te va ? Prends-soin de toi, et bonne quarantaine !?

Je te laisse le mot de la fin :

Essayons de tous profiter de chaque instant quel qui soit, de s’occuper et prendre le temps de réfléchir un peu sur nous et ce qui nous entoure.

Nothing Lasts Forever.

Merci zôÖma !



Découvrez le travail de Ludo ici :

Vimeo : https://vimeo.com/ludoazemar

Instagram : @ludoazemar



-----

zôÖma pour Samouraï News

www.samourai.news

22 vues
  • Twitter - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle
  • YouTube - Cercle blanc
  • Instagram - Cercle blanc
  • Vimeo - Cercle blanc
  • LinkedIn - White Circle
  • SoundCloud - Cercle blanc