• Twitter - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle
  • YouTube - Cercle blanc
  • Instagram - Cercle blanc
  • Vimeo - Cercle blanc
  • LinkedIn - White Circle
  • SoundCloud - Cercle blanc
  • Pauline Gauer

Série : Aux quatre coins de la comédie

Mis à jour : mars 5

Aux quatre coins de la comédie. Surprenant. Immense.


Dans cette série de reportages, Larry Charles, le légendaire écrivain et réalisateur de Borat et Brüno, traverse le monde et se rend dans des endroits inattendus et dangereux. La raison ? Trouver de l’humour là où on en attend le moins.



Comment des traditions comiques, des blagues ou des spectacles d’humour sont ancrés dans les endroits les plus dangereux du monde, comme l’Irak, le Nigéria ou l’Arabie Saoudite ? En quatre épisodes, Larry Charles rencontre des victimes de guerre, des comédiens et des soldats pour lesquels leurs expériences meurtrières deviennent un motif de distraction. Ils font vivre l’humour en dépit des circonstances éprouvantes. C’est une réflexion sur la diversité de l'humour dans les cultures du monde entier.


Larry Charles l’affirme dans le premier épisode : il a “voyagé dans la zone de danger de la comédie, et vécu pour raconter l’histoire.” Le reportage débute en Irak, où Larry rencontre Ahmed Albasheer, l’animateur populaire du “Daily Show” irakien. Depuis ses satyres à la télévision, il est devenu une cible potentielle pour ISIS.



Plus tard, Charles se rend en Irak et au Libéria, sur des scènes de stand-up, où il rencontre un comédien devenu populaire après ses sketchs sur Ebola. Certaines scènes semblent tout droit sorties de Borat, comme avec General Butt Naked un ancien chef libérien qui rigole du fait d’avoir mangé des gens et assassiné des enfants.


Et nous ne vous en dirons pas d’avantage. Une aventure au cœur de l’horreur, parfois émouvante ou difficile à regarder, mais qui sort de tout ce que l’on a pu découvrir auparavant. De l’ordre du génie. A vous d’en juger par vous-même.


A retrouver sur Netflix.

Pauline Gauer

Crédits images : Netflix