• Pauline Gauer

Série : Journal d'un Hikikomori, quand les jeunes deviennent invisibles



Depuis le 16 juin, la plateforme numérique de France Télévisions Francetv Slash propose la série docu-fiction ‘Journal d’un Hikikomori’. Réalisée par Nicolas Thépot, jeune réalisateur, et avec l’aide du collectif “Mauvais sang”, la série raconte l’histoire de Damien, jeune hikikomori, en s'inspirant de plusieurs récits d’anciens hikikomoris.


“Le terme Hikikomori vient du Japon et signifie “se retrancher”. Il désigne un adolescent ou un jeune adulte qui vit retiré dans sa chambre, sans qu’aucune pathologie psychiatrique soit avérée.” - Journal d’un Hikikomori


La série est présentée sous la forme de trois épisodes de 15 à 20 minutes, sous forme de journal de bord. On y découvre les jours que passe Damien dans sa chambre depuis des mois, ses pensées, ses peurs, et la réaction de son entourage.


L’histoire se différencie de tout ce que l’on a déjà pu voir. Damien, un étudiant brillant, décide un matin de ne plus sortir de sa chambre, et de s’enfermer pendant des mois. Il ne passe pas ses examens et rester cloîtrer pour dessiner, penser, jouer aux jeux vidéos et fumer. Une situation qui attriste sa mère - qui lui laisse ses repas devant la porte de sa chambre, et qui met son père dans une colère extrême et effrayante.



La série est unique et la réalisation surprenante. Au travers du journal de Damien, le spectateur vit avec lui sa réclusion, de son point de vue, en caméra subjective. Nous sommes alors plongés dans une dimension étrange, angoissante et rassurante à la fois, au milieu de la chambre d’un jeune adulte dépressif.


Ce retrait volontaire du monde qui nous entoure et de la société, c’est un phénomène de retrait social qui est apparu au Japon dans les années 90. Arrivés en France il y a quelques années, ce phénomène inquiète. Il concerne en général des élèves plus doués en cours, à la scolarité sans encombre.


“Les chercheurs internationaux qui travaillent sur les Hikikomori, estiment que le poids trop fort de la pression scolaire, familiale et sociétale pourrait être un des éléments déclencheurs de leur brutal retrait du monde. Dans une société qui valorise sans cesse la course à la réussite, la vitesse, et la compétition, une partie croissante de la jeunesse ne trouverait plus sa place. Inquiets pour leur avenir, certains jeunes « disjoncteraient » alors sous la pression.” - France tv


Au Japon, un pays où la pression sociale est extrêmement présente, plus d’un demi-million de jeunes sont devenus hikikomoris. Mais aujourd’hui, ce mal-être ne frappent plus seulement les jeunes. De plus en plus d’adultes et seniors vivent reclus chez leurs parents. D’ailleurs, en 2019, le ministre de la santé japonais a décidé d’aider les hikikomoris en prenant leur mal-être au sérieux et en demandant un budget de 20 millions d’euros pour permettre à ces gens de retrouver le goût de la vie en société.


‘Journal d’un Hikikomori’, est une série à retrouver sans attendre sur Francetv Slash jusqu’en 2023.


Pauline Gauer

47 vues
  • Twitter - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle
  • YouTube - Cercle blanc
  • Instagram - Cercle blanc
  • Vimeo - Cercle blanc
  • LinkedIn - White Circle
  • SoundCloud - Cercle blanc